De nos jours, les portables et les appareils connectés prennent de plus en plus de place dans notre quotidien. Achetés à des tarifs relativement élevés, ces appareils multimédias sont constamment exposés à des chutes, des pannes ou encore des vols. Donc pour bénéficier d’une indemnisation en cas de sinistre, il est conseillé de les assurer. Quels sont en conséquence les éléments à prendre en compte pour le choix d’un contrat d’assurance.

Dans quel but souscrit-on une assurance multimédia ?

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables, appareils photo, montres connectées, consoles de jeux, drones… Les appareils multimédias dernières générations sont en constante évolution. Les fabricants rivalisent d’ingéniosité et de créativité pour répondre aux besoins actuels très pointus. De nombreuses fonctions intelligentes et accessoires viennent s’ajouter à ces appareils, comme en témoigne SFAM Twitter avec ses nombreuses actualités high-tech. Mais, les prix de ces accessoires aussi innovants que surprenants ne sont pas un jeu d’enfant. De plus, ces appareils sont souvent fragiles. C’est la raison pour laquelle il est important d’en prendre particulièrement soin. Si vous voulez trouver des conseils sur ce sujet, rendez-vous sur Twitter SFAM. La durée de vie de vos appareils passe surtout par un entretien régulier. Mais des fois, les accidents domestiques sont inévitables, même si vous en prendre soin. C’est le cas de la casse suite à une chute ou à un choc, de la perte, de l’oxydation, du vol et de la panne. L’assurance multimédia vous permettra de remplacer votre appareil sans avoir à payer le prix fort.

Le contrat d’assurance multimédia : explications

La majorité des constructeurs de téléphones portables et de dispositifs connectés proposent des couvertures à court terme. Néanmoins, celles-ci ne couvrent que les anomalies dues à une malfaçon, de même que les pannes inexpliquées. En cas de casse, de vol ou de perte de l’appareil, son propriétaire n’est souvent pas couvert par la garantie constructeur. Quelques compagnies d’assurance telles que la SFAM, proposent donc des couvertures additionnelles pour protéger des objets multimédia contre les différents types de risques possibles. En France, les assurances complémentaires pour ce type d’appareils sont appelées des assurances affinitaires-multimédia. Elles couvrent les risques liés à l’utilisation quotidienne d’un smartphone ou d’un appareil multimédia. En conclusion, en cas de casse, de pannes, de vol, de perte ou d’oxydation, l’appareil connecté est totalement pris en charge par la compagnie. La SFAM propose de nombreux contrats selon le type d’appareils à couvrir, sa valeur et les risques auxquels il est exposé.


Une couverture tous risques, toutes causes

Pour cette compagnie d’assurance, l’idéal d’une assurance pour smartphones, appareils multimédias et dispositifs connectés, doit être une offre étendue, qui concentre tous les aléas possibles du quotidien. Son label « tous risques, toutes causes » représente d’ailleurs une réponse à cette approche. Effectivement, ce dernier vous procure une prise en charge générale de votre objet nomade en cas de sinistre, et ceci, quel que soit l’origine. Qu’il s’agisse d’un geste maladroit, d’une négligence ou à une communication frauduleuse par rapport à un produit ou un service, l’assurance SFAM couvre le drame survenu. Jamais auparavant une offre n’a proposé de telles couvertures, dont les sinistres dépendent aussi bien de l’adhérent que de son attitude. La société française d’assurance met donc à disposition de ses assurés, des offres adaptées à un train de vie mouvementé. De quoi permettre à ces derniers d’affronter leur quotidien en toute tranquillité et d’exploiter le plein potentiel de leurs différents objets multimédia.