Depuis 2018, la demande de visa pour le Vietnam se fait désormais en ligne. Cette démarche est à la fois pratique et moins onéreuse. Elle permet de gagner du temps et d’évitez les frais d’estampillage. La demande d’e-visa pour le Vietnam doit pourtant respecter certaines étapes.

Les démarches à faire pour demander un e-visa pour le Vietnam

La demande de visa vietnam à distance doit faire l’objet d’un dépôt de dossier préalable. Le demandeur est ainsi tenu de remplir un formulaire en ligne depuis un espace dédié. Selon le cas, le délai d’obtention du visa pour le vietnam peut se réduire ou se prolonger. Les autorités consulaires vietnamiennes peuvent entamer une procédure d’urgence de 24 ou 48 heures. Cet accord nécessite toutefois le paiement d’un coût supplémentaire sur les frais consulaires. Sachez que le visa pour le Vietnam n’est pas semblable à ceux des autres contrées d’Asie. En effet, il n’est pas valable à partir de la date d’émission. Le visa comporte 2 dates bien distinctes, à savoir la date d’entrée dans le pays et la date de sortie. Ne vous trompez donc pas de dates lorsque vous remplissez le formulaire.

Le paiement d’un e-visa pour le Vietnam s’effectue en ligne de manière simple et sécurisée via une carte Visa, une carte bancaire, un Mastercard ou par Payapal. Le visa sera envoyé par e-mail au demandeur. Ce dernier doit ensuite l’imprimer.

Les voyageurs ont la possibilité de prolonger leur visa pour le Vietnam. Cette étape nécessite cependant une démarche spécifique. Celle-ci peut prendre environ 7 jours voire plus selon le cas. Il convient alors d’effectuer la demande de prolongation au moins 2 semaines avant la fin du visa en cours. Le visa d’affaires pour le Vietnam requiert la présentation d’une copie de l’autorisation de voyage.

Obtenir un visa d’affaires pour le Vietnam

Pour le visa d’affaires, le partenaire professionnel du demandeur doit remplir son obligation auprès du département de l’immigration du Vietnam afin d’obtenir l’accord d’entrée pour le compte du bénéficiaire. Lorsque ce service donne son autorisation, ce dernier doit demander les références de l’accord à son partenaire d’affaires pour pouvoir acquérir le visa.

Le département des Affaires Consulaires du Ministère des Affaires Étrangères du Vietnam prévient, entre autres, les voyageurs sur l’existence des sites qui proposent des services d’evisa Vietnam ou esta vietnam. Il affirme que ceux-ci ne sont pas rattachés aux départements officiels vietnamiens. Cette entité recommande ainsi aux demandeurs de visa de se tourner vers un site fiable délivrant un visa sur passeport et validé par l’ambassade vietnamienne. Notez que les voyageurs qui ont une nationalité française peuvent bénéficier d’une exemption du visa Vietnam pour un séjour de moins de 15 jours.

La mise en garde sur le visa on Arrival

Le visa electronique pour le vietnam est obligatoire pour voyager dans le pays, quel que soit le motif du séjour. L’ambassade du Vietnam déconseille cependant aux voyageurs d’utiliser le visa à l’Arrivée ou visa on Arrival. Celui-ci est désormais proposé par plusieurs bureaux de visas. Il est pourtant à souligner que ce type de visa nécessite l’obtention d’une lettre d’approbation (non gratuite) et le paiement de frais d’estampillage. L’ambassade vietnamienne souligne, à présent, qu’elle ne peut plus garantir la facilité de contrôle des passeports des voyageurs présentant un visa on Arrival. Pour éviter les éventuels désagréments, les autorités vietnamiennes recommandent donc l’utilisation de l’e-visa.