Par Marie Lincourt – Photos Gérard Guittot
A L’EXTRÊME DE LA LORRAINE, le pays de Bitche se dévoile entre coteaux boisés, étangs miroitants, petites maisons peintes et magnifiques cristalleries.

Connaissez-vous le pays de Bitche ? Ses rouges, ses bleus, ses verts, ses ocres qui colorent les murs des maisons, les sentiers forestiers, les verreries et les cristaux de ses manufactures ? Pas encore ? Pourtant ce petit pays mérite d’être découvert.

Une nature préservée faite d’étangs et de forêts vaut à cette région d’appartenir au parc naturel régional des Vosges du Nord, classé réserve mondiale de la biosphère par l’Unesco. Figure de proue de la région : Bitche, une petite ville dont la citadelle et ses incroyables souterrains, érigés sur un immense rocher, occupent soudain tout le paysage.

Passé ce premier coup de cœur, on se dirigera par une route boisée vers Meisenthal. Au musée du Verre et du Cristal ainsi qu’au Centre international d’art verrier, les souffleurs transpirent dans la chaleur de leurs ateliers et façonnent les gouttes rougeoyantes sorties du four pour y sculpter verreries, vases, gobelets… On y apprend notamment la composition du verre, où se mélangent bois, sable, fougères, bruyère, ainsi que celle du cristal auquel on ajoute de l’oxyde de plomb. Des chefs-d’œuvre jalonnent le parcours : ceux de Gallet, chef de file de l’Art nouveau (bien qu’il n’ait jamais rien fabriqué lui-même, il ne donnait que les idées !), des frères Daum ou de Muller… Cristal toujours, sur la « Grande Place », le musée de la Cristallerie à Saint-Louis-lès-Bitche. Propriété du groupe Hermès, depuis 1989, le musée retrace plus de quatre cents ans d’histoire verrière. Construite autour d’une fosse par le duo d’architectes Lipsky et Rollet, une étagère-vitrine accueille sur quatre niveaux quelque 2 000 pièces, comme les fameux presse-papiers millefiori, le somptueux candélabre du roi du Népal (4,15 mètres !) fabriqué en 1895 ou ce lustre qui étincelle de 120 lumières.

Mais celles, plus naturelles, qui illuminent les bois, les chemins et les prés se reflètent sur le poil roux des Highlands cows, ces petites vaches à longues franges que vous croiserez, et colorient l’étang de Hanau qui réfléchit dans ses eaux calmes les ruines du château de Falkenstein. Les villages sont très proches les uns des autres. Bientôt le moulin à grain d’Eschviller surgit du paysage. Romantique, avec sa grande roue à aube et son système de broyage, datant du xviiie, il vous contera l’histoire des moulins et des céréales. Toutes les étapes qui mènent du grain aux diverses farines, destinées au riche, au bourgeois ou au pauvre qui, lui, se contentait de pain noir. Le plus prisé aujourd’hui…

Les boules de Noël

Les premiers sapins de Noël étaient décorés avec des pommes et des noix. En1858, une grande sécheresse priva soudain de fruits les Vosges du Nord et la Moselle. Les arbres de Noël, dépourvus de décoration, semblaient tristounets. Un ouvrier de l’usine de Goetzenbruck eut alors l’idée de souffler des boules en verre colorées, pour pallier une nature déficiente, créant ainsi une tradition qui se répandit dans le monde entier.

Weva+

PRATIQUE
Se renseigner
Comité régional du tourisme de Lorraine
Tél. : 03 83 80 10 80
www.tourisme-lorraine.fr
Sur place
Office du tourisme du Pays de Bitche
Tél. : 03 87 06 16 16
www.pays-de-bitche.com

S’y rendre
En voiture
Autoroute de l’est A4
En train
TGV-est Paris-Metz, 1 h 25 de trajet. www.voyages-sncf.com

Où dormir
à Bitche
Le Strasbourg
Tél. : 03 87 96 00 44
www.le-strasbourg.fr
Une des plus belles adresses de Moselle avec de jolies chambres à thème. Mais surtout une cuisine originale pleine de recherche et de saveurs créée par Lutz Janisch.
Le Relais des châteaux forts
Tél.: 03 87 96 14 14
www.hoteldurelais.bitche.com
Face à la citadelle, un agréable hôtel où vous dégusterez une cuisine du terroir.

Où manger
à Bitche
Auberge de la Tour
Tel : 03 87 96 29 25
Jolies boiseries et décoration belle époque pour une cuisine originale : queues de gambas sautées au tandoori ou magret de canard à l’unilatéral caramélisé…

à Saint-Louis
Auberge du Falkenstein
Tél. : 03 87 06 53 29
www.aubergedufalkenstein.com
Une cuisine très originale où vous pourrez goûter un sandre fourré aux escargots