Calorifugeage : Si les professionnels du secteur connaissent ce terme, certaines personnes non familières avec ce domaine d’activité l’ignorent. De manière sommaire, il s’agit d’une technique d’isolation appliquée sur les conduits de chaleur thermique.

Qu’est-ce que le calorifugeage en industrie ?

On peut calorifuger tout type de conduits faisant partie du système de construction. Si les besoins énergétiques d’une maison sont assez importants, ceux d’une usine sont encore plus grands. Pour cette raison, il est important de vérifier continuellement l’isolation de vos tuyaux pour réaliser des économies d’énergie dépensée inutilement. Pour réduire les perditions thermiques de manière significative et diminuer vos factures, vous devez isoler vos installations industrielles à savoir :

  • Les canalisations
  • Les réservoirs
  • Les tuyauteries

A savoir : Sachez que vous pouvez bénéficier d’une prime énergétique pour procéder à ces travaux qui profitent aussi bien au propriétaire qu’à l’Etat. Sans oublier la portée écologique d’une telle démarche dans une époque où la conservation des ressources énergétiques devient une histoire d’éco-responsabilité ! Si vous avez besoin d’approfondir vos recherches pour mieux comprendre ce principe d’isolation de plus en plus répandu dans les maisons et dans les milieux industriels, découvrez sur ce site comment calorifuger, cliquez ici pour en savoir davantage.

Quels sont les isolants utilisés ?

La procédure appliquée pour le calorifuge des conduits et dispositifs thermiques se décline sur 2 phases. La première consiste à placer une couche isolante, la deuxième à recouvrir la première couche. Cela permet d’augmenter le degré de protection des équipements en question. Malgré la diversité des isolants, le calorifugeage industriel implique l’usage d’une coquille en laine minérale composée de fibre de roche. Ce matériau est prisé pour ses propriétés très isolantes et sa résistance aux hautes températures. Certains utilisent aussi la laine de céramique et la laine de verre capables de donner les mêmes résultats en termes d’isolation. Pour les dispositifs de refroidissement, certains préfèrent utiliser la mousse organique particulièrement efficace pour lutter contre la dissipation de la chaleur pendant un cycle de refroidissement. Au cours de la deuxième phase de recouvrement, on place une feuille de tôle en inox, en pvc ou en aluminium. Cela permet de mieux protéger vos conduits même s’ils sont placés à un endroit où les risques de pertes thermiques et d’agressions sont plus grands.

Les principaux avantages du calorifugeage industriel

Voici les 4 avantages essentiels de cette démarche que toutes les industries doivent appliquer :

  • Réduction des pertes thermiques : Vapeur, bitume, eau ou gaz, cette technique empêche le fluide de s’échapper des conduits. Cela empêche le réservoir, la citerne et les conduits d’avoir des zones de dissipation énergétique.
  • Protection des agressions externes : Les réservoirs et tuyaux sont sujets à l’usure. On peut apercevoir des traces de givre ou de gel s’accumuler sur la surface externe. Calorifuger les conduits bloque le passage de ces impuretés à l’intérieur.
  • Améliorer le rendement des dispositifs en place : Cette technique très isolante stimule la circulation du fluide qui parvient plus vite à destination.
  • Réaliser des économies énergétiques : Vous allez pouvoir réduire vos factures instantanément mais aussi sur le long terme. Un investissement qui en vaut vraiment la peine !