Arbuste endémique de l’Afrique du Sud, le rooibos est concocté en infusion pour produire une boisson désaltérante qui se consomme aussi bien chaude que froide. L’espèce Aspalathus linearis est la seule à être utilisée pour préparer le thé rouge rooibos. Contrairement au véritable thé classique, cette boisson rouge ne contient pas de théine. En revanche, elle se caractérise par sa grande teneur en antioxydant, notamment en polyphénols. Or, les vertus des antioxydants sur l’organisme sont tellement importantes que cette boisson doit être recommandée pour inhiber la production des radicaux libres qui, à quantité importante, sont nuisibles pour les cellules. Les feuilles sont les parties de l’arbuste utilisées pour cette infusion. Les produits déjà conditionnés, suggérés par les commerçants, ont été traités par fermentation pour donner la couleur rouge-marron de la préparation. La décoction obtenue n’a aucun goût d’amertume et est agréable à avaler.

Quel est l’intérêt de boire du thé rooibos ?

Composé essentiellement de liquide, le thé rooibos peut apporter la quantité suffisante d’eau dont le corps a besoin. Outre cet apport en eau, ces composants sont également bénéfiques pour l’organisme. Rien que par la présence de vitamine, de zinc, de fer, de cuivre et de calcium dans la boisson préparée avec cette plante, elle peut être considérée comme excellente pour la santé.

En plus d’apaiser la soif, elle revigore également l’organisme et fait éviter les coups de fatigue. Contrairement aux produits contenant de la théine, elle ne stimule aucune excitation.

La plupart des cellules du corps sont préservées des radicaux libres grâce aux antioxydants polyphénols contenus dans le rooibos. Les dommages des ADN sont moindres, palliant l’apparition d’un cancer. Les poumons sont, entre autres, les organes qui en bénéficient.

Les antioxydants sont favorables au rajeunissement et au renouvellement cellulaire. Ce thé aide certainement la peau à préserver sa beauté et sa jeunesse, en limitant la formation des ridules et des rides. Dans l’idéal, pour un résultat efficace, la consommation du thé peut s’accompagner de l’application des soins anti-âges adaptés. Les produits contenant des actifs issus du rooibos peuvent être privilégiés.

Le rooibos est excellent pour combattre les problèmes cutanés, tels que les démangeaisons et la sécheresse de la peau. Ses principes actifs agissent directement sur la peau et permettent de soigner efficacement un eczéma.

La consommation de cette boisson favorise l’élimination des graisses qui seront immédiatement drainées. Le corps sera ainsi dépourvu de cholestérol nuisant aux vaisseaux sanguins et qui sont souvent la source d’un problème cardiovasculaire. Ces antioxydants tardent le vieillissement du cerveau et prohibent la conservation des peroxydes lipidiques, une telle réaction protège de l’AVC (Accident Vasculaire Cérébral) ischémique.

Ses vertus diurétiques aident les personnes ayant une infection urinaire à bien se soigner. Le thé peut être bu en complément aux divers traitements des problèmes de reins et de vessie.

Certaines études préconisent que le rooibos soit bénéfique pour le foie car en plus de prévenir les éventuelles atteintes hépatiques, il favorise la régénération des cellules de cet organe.

Comment préparer cette boisson ?

Le thé rouge rooibos se prépare de la même manière que les autres boissons de cette catégorie. Pour une tasse de thé, il faut une cuillère à café de feuilles, à infuser dans de l’eau bouillante pendant une durée d’environ 4 à 10 minutes selon la concentration voulue. Les feuilles sont à extraire de la préparation lorsque la boisson est prête. Le goût peut être nuancé selon les desiderata du consommateur en y ajoutant d’autres plantes comme les agrumes, les fruits rouges, la bergamote, la menthe et le gingembre. Les feuilles fermentées et séchées doivent être conservées à l’abri de la lumière et de l’humidité. L’idéal est de les mettre dans une boîte en fer qui se ferme bien.

Comment consommer le thé rooibos ?

Comme pour tout abus, la consommation en trop grande quantité du thé rouge rooibos ou à fréquence élevée n’est pas conseillée. La prise quotidienne d’une tasse d’environ 150 ml peut être suffisante pour apporter les antioxydants nécessaires. Sinon, la quantité peut être toujours adaptée aux besoins de chaque personne. Il se boit frais ou chaud, mais jamais.

Est-ce qu’il y a des précautions particulières à prendre ?

Concrètement, il n’existe aucune précaution particulière à observer pour consommer cette boisson. À ce jour, ce thé ne présente aucune interaction avec d’autres produits. Néanmoins, il est formellement décommandé, voire interdit, aux personnes ayant des carences en fer, d’en boire. Effectivement, le rooibos ralentit l’assimilation du fer par l’organisme. Ces personnes doivent demander l’avis de leur médecin si elles souhaitent consommer ce thé.