Par Marie-Noëlle Hervé – Photos Olivier Roques-Rogery
A LONDRES LE GOÛT DE LA TRADITION CÔTOIE SANS HEURTS LES INITIATIVES DE L’AVANT-GARDE. Des traditions que l’on imaginerait révolues, mais que cette vieille capitale cultive toujours avec soin pour le plus grand bonheur de ses visiteurs.

Si la ferveur à l’égard de la monarchie a reçuquelques sérieux coups de canif au cours des récentes décennies, il est un privilège (purement symbolique)) que la couronne accorde encore de nos jours à certains établissements et entreprises du pays. Ce « privilège » est le « Royal Warrant » ou Garantie Royale, gage de qualité et d’excellence, dont la contrepartie est le prestige qu’il confère à son récipiendaire.

Seules trois personnes ont le pouvoir d’accorder cette reconnaissance à un fournisseur régulier : la Reine, le Duc d’Edimbourg et le Prince de Galles (droit que posséda également la reine mère jusqu’à sa mort). Le premier de ces Royal Charters (Chartes Royales), destinées à récompenser les corporations qui oeuvraient au service de la couronne, fut accordée en 1155 par le roi Henri II Plantagenêt à la guilde des tisserands. Au 15ème siècle, le Royal Charter devient le Royal Warrant. Changement de nom mais non de fonction. Sinon qu’il peut désormais s’appliquer à un seul artisan ou fournisseur royal. La fin du 18ème siècle verra ainsi gratifié de cette protection, un dératiseur et un taupier. Dès cette époque les Warrant Holders (les tenants d’une garantie) auront le droit d’afficher sur leur fronton et papier à en-tête les armes de leur royal commanditaire. Pendant son règne qui durera 68 ans, la reine Victoria et son entourage n’accorderont pas moins de 2000 Royal Warrants.

De nos jours, quelques huit cents négoces et entreprises bénéficient encore de cette prestigieuse estampille, avec armes princières dûment affichées sur les cartes professionnelles et autres griffes commerciales. Certaines remontent au siècle passé, d’autres sont plus récentes. Cinq années de patronat régulier d’un membre de la famille royale entraînant une adhésion de facto.

Pour de princières trouvailles

Bien que ces deux établissements ne bénéficient pas de l’estampille royale, ils valent chacun le détour. L’un est le spectaculaire London Silver Vaults , 53-63 Chancery Lane, W2 : quarante boutiques logées dans des cellules coffres-forts dans deux couloirs souterrains regorgeant de centaines de pièces de vieille argenterie, dont certaines fort rares. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30, samedi de 9h à 13h. L’autre est la boutique Hope & Glory , 131AKensington Church St, W8, spécialisée dans les « mugs » (tasses) commémoratifs, illustrant couronnements, mariages et jubilés royaux. Les plus anciennes datent de l’époque victorienne. Du lundi au samedi de 10h à 17h .

Voici quelques unes de ces institutions parmi les plus renommées, avec le blason de leur commanditaire attitré : (1) pour La Reine, (2) pour le Duc d’Edimbourg, (3) pour le Prince de Galles.

Chausseurs

R.E. Triker’s Ltd (3),
67 Jermyn St. SW1. www.trikers.com
Fabrique des chaussures sur mesures depuis 1829. Sa vedette, les chaussons d’appartement « Prince de Galles » en velours rebrodé.

John Lobb Ltd (2/3),
9 St James’s St. SW1. www.johnlobbltd.co.uk
Maison fondée en 1850. Chausseur pour hommes et femmes, sur mesure à la demande.

Anello & Davide (1),
15 St. Albans Grove. W8 (Kensington). www.handmadeshoes.co.uk
Maison fondée en 1922, spécialisée dans le soulier de thêatre (styles de toutes les époques), danse et claquettes.

Vêtements et accessoires

Swaine Adeney Briggs (1/3),
54 St James’s St. SW1. (quartier de Chelsea). www.swaineadeney.co.uk .
Articles de sellerie, matériel d’équitation. Renommés aussi pour leurs très beaux parapluies.

Turnbull & Asser (3),
71-72 Jermyn St. SW1. www.turnbullandasser.co.uk.
Très belles chemises sur mesures (aussi en prêt-à-porter) depuis 1885. Barbour (1/2/3), 121 Sydney St. (Chelsea). SW3. www.barbour.com.
Fondé en 1850. Le must dans le domaine de la chasse, pêche et sports d’extérieur. Célèbre pour sa veste en coton huilé vert sombre.

 

Burberry’s (1/3),
157-167 Regent St. SW1. www.burberry.com.
La célèbre marque au tartan beige, noir et rouge : Prêt à porter, maroquinerie, accessoires de luxe, et bien sûr ses indémodables trench coats.

Ede & Ravencroft Ltd . (1/2/3) :
93 Chancery Lane (près de Temple).
L’institution par excellence, fondée en 1689, spécialisée dans les vêtements de cour et de cérémonie, tenues de juges et avocats, sans oublier le rayon de perruques faite main réservé à la magistrature. Vêtements hommes et femmes sur mesure et accessoires de luxe.

Parfumeurs

Floris (1 et 3) : 89 Jermyn St. SW1. www. florislondon.com. Le plus ancien et renommé parfumeur de Londres, fondé en 1730.

Penhaligon’s (2 et 3) : 41 Wellington St. Covent Garden. www.penhaligons.com. Établi depuis 1870. Un autre grand spécialiste dans l’art des fragrances.

Pour obtenir la liste complète des Royal Warrant, consulter le site :www.royalwarrant.org

Weva+

Se renseigner

Office de tourisme de Grande-Bretagne,
tél. 01 58 36 50 50. http// : www.visitbritain.fr et www.visitbritain.fr/boutique

S’y rendre

Avec Eurostar
www.eurostar.com

Restaurants

Pour être royalement traité à table :

Rules (1/2/3),
35 Maiden Lane, Covent Garden. www.rules.co.uk
le plus ancien restaurant de Londres, établi en 1798. Très fréquenté par le prince de Galles, futur Edouard VIII, avec sa maîtresse l’actrice Lily Langtry. Cuisine traditionnelle britannique : gibier, huîtres, pies et puddings. Prix moyen 49£

Simpson’s in the Strand (1/2/3)
100 Strand, WC2. www.fairmont.com
Autre antre de tradition, ouvert en 1828. Lambris sombres, lustres en cristal et moquette épaisse. Tenue correcte exigée. Cuisine anglaise de viandes rôties, agneau et bœuf, sauce à la menthe et Yorkshire pudding. Autour de 59£

Hôtels

The Stafford ,
St James’s Place, SW1, tél. 207 493 01 11. www.thestaffordhotel.co.uk
En plein cœur du West End, un exquis hôtel dans un mews articulé autour d’une cour jardin, aux allures d’auberge de campagne, et au décor citadin très raffiné.

22 Jermyn Street ,
22 Jermyn St. SW1. tél. 171 734 23 53.www.22jermyn.com
dans une aristocratique demeure géorgienne, à deux pas de Piccadilly Circus, un délicieux boutique hôtel. Charme britannique et meubles de style.

The Hempel ,
31-35 Craven Hill Gardens, Bayswater, tél. 00 44 207 298 90 00. www.the-hempel.co.uk 
Splendide décor minimaliste gris, argent et noir dans le goût japonais, avec jardin intérieur très zen.

Portobello Hotel,
22 Stanley Gardens, Notting Hill W11. www.portobellohotel.co.uk
la star du quartier de Notting Hill. Chambres au décor éclectique et mobilier ancien : gigantesque lit élisabethain, spectaculaire baignoire victorienne, ou style marocain dans les chambres sous le toit.

Pubs historiques

Sur la rive sud de la Tamise

The Mayflower ,
117 Rotherhithe St. SE16. Tél. 207 237 40 88.www.themayflowerpub.co.uk
A l’origine taverne de marins nommée The Shippe, il ouvrit ses portes en 1620. C’est d’un quai voisin que cette année là le Mayflower mit les voiles vers l’Amérique avec un premier contingent d’émigrés. Restauré en 1957, il fut rebaptisé The Mayflower en souvenir de ce départ historique.

The Angel ,
101 Bermondsey Wall East, Rotherhithe SE16. tél. 207 394 32 14
Contemporain du précédent, c’est dans cette ancienne taverne auberge, que Christopher Jones, capitaine du Mayflower recruta son équipage et où le célèbre capitaine Cook prépara deux siècles plus tard son voyage vers l’Australie.

The Anchor ,
34 Park St. Bank Side. Tél. 207 407 15 77.
Il fut détruit par un incendie en 1766. L’actuel bâtiment date de 1820. Jadis repaire de contrebandiers et autres coupe-jarrets, il est devenu l’un des pubs les plus fréquentés du quartier de Southwark. Sur la rive nord de la Tamise

The Sherlock Holmes pub,
10 Northumberland St. Tél. 207 930 26 44.
Proche de Trafalgar Square. Ici on entre dans le monde de l’imaginaire. Cet estaminet nous transporte dans l’atmosphère du 19 ème siècle. Fréquenté par les admirateurs inconditionnels du célèbre détective. Au premier étage, on a même reconstitué le décor de la chambre du fameux limier de Baker St. Tous ces pubs servent une excellente cuisine traditionnelle typiquement britannique : steak & kidney pies, filets de haddock, foie d’agneau et pork sausages… A goûter absolument.

Guides de voyage

Londres,
guide Voir, éd. Hachette. Très bien illustré.

Un grand week-end à Londres,
éd. Hachette. Un petit manuel complet, plein de bonnes adresses pour un court séjour.