Dans le musée de la musique de la Philharmonie de Paris sont exposés, une grande variété d’objets et d’instruments qui retracent l’histoire de la musique occidentale du 16 ème siècle à nos jours. Voici une liste des expositions incontournables de ce musée.

Les instruments du musée de la musique

Une visite du musée de la musique devra toujours commencer par la découverte des différents instruments de musique. Des exemplaires sont disponibles dans la galerie réservée à ces expositions afin que les visiteurs puissent découvrir, mais aussi comprendre le fonctionnement de chaque instrument : claviers, cordes, vents, instruments à percussion et instrument électroniques. Des notices, des photos, des vidéos documentaires ainsi que des enregistrements musicaux y sont aussi disponibles pour satisfaire aussi bien les yeux que l’ouïe. C’est le premier endroit à visiter dans le musée de la musique de Paris puisqu’il faudra connaître les différents types d’instruments avant d’aller plus loin dans l’exploration du monde merveilleux de la musique. Non loin de cette galerie se trouve une galerie dédiée aux autres instruments de musique. Les visiteurs pourront y découvrir des instruments de musique authentiques, comme le cristal de Baschet, l’harmonica de verre et l’amplificateur Fender.

Les œuvres d’art du musée de la musique

Puisque le musée de la musique est un endroit dédié à la musique occidentale et à son évolution à travers le temps, différentes œuvres d’art relatant l’histoire de la musique y sont aussi exposées. Les amoureux de la musique et de son histoire ont tout intérêt à prioriser la visite de la galerie des œuvres d’art puisqu’ils y découvriront différents portraits de musiciens et compositeurs très connus, tels Beethoven et Gabriel Fauré.

Les fonds d’archives du musée de la musique

Après les instruments vient la galerie des fonds d’archives du musée de la musique. Dans ce lieu sont exposées les archives qui témoignent des évolutions de la vie musicale du XIX e siècle au XX e siècle. Des collections des archives de luthiers, de musiciens et de facteurs d’instruments y sont exposées, notamment celles de Gand, de Nicolas Lupot et de Bernardel. Plusieurs documents des maisons Pleyel, Erard et Gaveau y sont aussi accessibles. Même si ces documents sont aujourd’hui disponibles en ligne, rien ne vaut de les voir de ses propres yeux et de découvrir l’état dans lequel ils sont : fragilisés par le temps, mais de vrais témoins de l’existence de grands compositeurs et musiciens de renom.