La gestion locative nécessite du temps et des connaissances précises. D’où la nécessité d’avoir recours aux services des professionnels pour une gestion efficace de ses biens immobiliers locatifs. Cela surtout pour les propriétaires ayant plusieurs biens locatifs ou vit loin de ses biens et qui ne peuvent pas assurer seul la gestion.

                    1- Gestion locative immobilière : le choix du professionnel

Il ne faut donc pas engager n’importe qui pour gérer ses biens. Il est préférable alors de vérifier  la qualité professionnelle du professionnel, en lui demandant sa carte professionnelle. Il faut aussi qu’il dispose d’une garantie financière, donc d’une assurance de responsabilité civile en cas de dommage subi par le propriétaire dans gestion locative. D’un autre côté, il est plus sûre pour le propriétaire de choisir un professionnel parmi ceux qui se trouvent à proximité de son domicile ou travail car la distance est souvent source de complication.

                  2- Le rôle des professionnelles dans la gestion locative.

Faire gérer sa location à des professionnels signifie leur laisser agir au nom et pour le compte du propriétaire. Ainsi, il prend la place du propriétaire et dispose d’un large pouvoir défini par le contrat de mandat passé avec le propriétaire. Le rôle des professionnels en gestion locative concerne dans ce cas toutes les tâches relatives à la gestion proprement dite de la location : rédaction du bail, versement des charges, envoi au congé du locataire etc… . Bref, tous les actes d’administration du bien locatif. Il doit toutefois faire un compte rendu au propriétaire à chaque fois pour le garder informer du bon déroulement de la location.

                    3- La limite du pouvoir des professionnelles dans la gestion locative immobilière

Le pouvoir d’agir du professionnel lui revient grâce au contrat de mandat qu’il a passé avec le propriétaire. Par conséquent, il ne doit pas dépasser les limites imposées dans le contrat. Si par exemple, le contrat stipule que son travail se limite à trouver des locataires, il n’intervienne plus dans la rédaction du bail. En général, le contrat porte sur l’ensemble de la gestion c’est à dire que le professionnel a un pouvoir général. Mais on peut la limiter et préciser le domaine intervention du professionnel. A noter que ce mandat n’est pas perpétuel mais se limite à une durée déterminée fixée par les deux parties. La négociation  de ce contrat est donc  très importante  car elle délimite les compétences  du professionnel dans la gestion locative. Ainsi, le non respect de ce contrat, par exemple le dépassement  des pouvoirs ou réticence du professionnel, engage sa responsabilité civile s’il y a dommage subi par le propriétaire. Bref, c’est le contrat de mandat qui délimite l’étendu et les limites du pouvoir du professionnel en matière de gestion locative immobilière.