Autorisée en France depuis juin 2021, la vente de CBD est en plein boom. La preuve, les boutiques commercialisant du CBD fleurissent littéralement sur tout le territoire. Avant de vous lancer dans ce business florissant, il est nécessaire de vous interroger sur certains points. Zoom sur les 4 questions qu’il faut vous poser avant de vous lancer.

1. Chez quel grossiste allez-vous vous approvisionner ?

Une des premières questions à se poser avant de se lancer dans l’ouverture d’une boutique de CBD est l’approvisionnement. En effet, l’achat de CBD en gros doit être mûrement réfléchi. Faire appel à un grossiste permet non seulement de bénéficier de meilleurs prix, mais en plus de bénéficier de produits de qualité. Il existe une multitude de grossistes sur le marché du CBD. Parvenir à trouver un fournisseur à la fois fiable et régulier peut être un vrai casse-tête. Il existe des grossistes généralistes, proposant une gamme de produits élargie, et d’autres spécialisés. Parmi eux, certains sont producteurs de CBD, tandis que d’autres se contentent de stocker les marchandises. Certains proposent également des variétés de CBD inédites. Pour choisir le bon fournisseur, faire confiance à son instinct n’est pas toujours une bonne idée, d’autant plus lorsque l’on débute dans le métier. Renseignez-vous auprès d’autres vendeurs de CBD. Le bouche-à-oreille est un excellent moyen de trouver de bons prestataires. La réputation du grossiste ne doit pas être prise à la légère. Assurez-vous de choisir un grossiste qui bénéficie d’avis positifs de la part de la clientèle.

2. Puis-je ouvrir un commerce de CBD en toute légalité ?

La réponse est oui ! Depuis le mois de juin 2021, les boutiques de CBD peuvent ouvrir en toute légalité. Précisément, c’est la cour de cassation qui a rendu un arrêt dans ce sens. Ainsi, vous ne craignez aucune poursuite judiciaire en ouvrant une telle boutique. Toutefois, il existe quelques conditions. Le taux de THC contenu dans vos produits doit être inférieur à 0.2 %. Vous ne devez pas faire la promotion de la consommation de cannabis, qui est prohibée, à travers la vente de produits contenant du CBD. Car si ce dernier est autorisé, ce n’est pas le cas pour le cannabis qui reste passible de poursuites judiciaires. Quant aux fleurs de CBD, celles-ci font encore aujourd’hui l’objet d’un flou juridique.

3. Existe-il d’autres commerces de CBD dans votre secteur ?

À l’instar de tout autre entreprise, vous devez mener une étude de marché avant de vous lancer dans le commerce de CBD. Commencez par appréhender l’environnement de votre commerce. Pour cela, vous pouvez procéder à une analyse SWOT, afin de mettre en lumière les points forts et les points faibles de votre activité. Lors de cette occasion, vous devez identifier les autres commerces de CBD dans votre secteur. S’ils sont trop nombreux, alors il sera nécessaire de proposer des produits innovants. Les produits cosmétiques tels que les produits de beauté sont une excellente idée. Par ailleurs, il faut vous assurer que vous disposez bel et bien d’un vivier de clientèle suffisant. Il serait contreproductif d’ouvrir une boutique de CBD dans un lieu qui n’est pas approprié. Vous devez donc identifier les clients potentiels de votre marché, et déterminer si le lieu d’implantation de votre boutique vous permet d’avoir suffisamment de clients.

4. Orientez-vous vers une boutique physique ou en ligne ?

De nos jours, il est tout à fait possible d’ouvrir une boutique de CBD 100 % en ligne. Le e-commerce est très tendance. Cette initiative peut être avantageuse car elle n’implique aucun frais lié à la gestion d’un local. Pas de loyers, de factures d’électricité ou de personnel d’accueil. Ainsi, d’un point de vue financier, cela autorise un grand nombre d’entrepreneurs à ouvrir leur boutique. Si votre secteur d’implantation est saturé, l’ouverture d’une boutique en ligne peut être une idée pertinente. En effet, cela vous permet de toucher une clientèle élargie. Vous pouvez même décider de viser un public international. Il suffit que votre site internet soit accessible en plusieurs langues, et le tour est joué !

Nul besoin d’avoir des compétences importantes en informatique pour ouvrir un e-shop. Il existe des plateformes en ligne vous permettant d’ouvrir un e-commerce en quelques clics. Le principal inconvénient aux boutiques en ligne est la concurrence accrue que l’on y retrouve. Ainsi, implanter une boutique physique dans un lieu où la demande est forte est plus avantageux. Finalement, chaque cas est unique, et il n’existe pas de réponse universelle à cette question. Boutique physique ou en ligne, à vous de voir !