L’effectif des chiens qui se perdent chaque jour est alarmant, notamment dans certaines régions comme l’Auvergne-Rhône-Alpes, l’Occitanie et l’Île-de-France. Les situations qui permettent à ces animaux de se faufiler un peu partout sont nombreuses au quotidien. Dans la majorité des cas, les propriétaires ne s’y attendent même pas et sont surpris de la disparition de leur petit compagnon. Les quelques conseils qui suivent sont donnés afin d’aider au mieux les personnes qui possèdent un chien pour qu’elles ne passent pas par une telle épreuve.

1. Faire attention aux ouvertures et aux fermetures des portes et portails

À chaque ouverture de la porte ou du portail, le premier qui se précipite vers l’entrée est le chien. Ce caractère est toujours présent chez ces animaux, quels que soient leur âge et leur sexe. Leur curiosité et une petite fringale, en espérant que la personne qui vient va leur donner des croquettes pour chien, les amènent souvent à la porte et au portail à chaque ouverture et fermeture. Le meilleur réflexe qu’un propriétaire doit avoir est de toujours surveiller son animal de compagnie avec attention lorsqu’il s’apprête à sortir et de bien fermer derrière lui. En rentrant, ce dernier doit également vérifier que le petit chien ne se glisse pas entre ses jambes. Les personnes qui élèvent ces animaux, surtout des chiennes avec des chiots, doivent adopter ces habitudes.

Néanmoins, les sujets hyper actifs sont difficiles à maîtriser et risquent de se sauver à tout moment. Leur dressage dès leur jeune âge permet d’instaurer l’autorité et de leur donner l’ordre de rester tranquille lorsque la porte et le portail s’ouvre. Les plus intelligents trouvent toujours les moyens de passer à travers les ouvertures, certains arrivent même à ouvrir la porte. L’installation d’un loquet est conseillée pour avoir la certitude que l’animal reste bien à l’intérieur de la maison ou de la propriété. Une barrière de sécurité peut être utile également, notamment lorsque des chiots sont dans les parages.

2. Opter pour un collier GPS

La surveillance peut s’avérer difficile lorsque le maître et son chien se trouvent dans un endroit autre que leur maison. Lui faire porter un collier GPS permet de toujours le localiser. Les technologies investies dans ces traceurs sont adaptées aux différents contextes dans lesquels l’animal peut se retrouver à tout moment. Généralement, ce type de collier est équipé d’une carte SIM et d’une puce GPS. La technologie utilisée dépend des marques qui fabriquent les modèles, mais dans la majorité des cas, le mode de fonctionnement est plus ou moins similaire. Ces dispositifs sont à la fois solides et légers, tout comme ils résistent bien aux chutes, aux chocs et à l’humidité. Une variété de modèles existe et parmi laquelle les maîtres ont la chance de choisir.

3. Tenir le chien en laisse

La sensibilité des chiens fait que certaine situation, même ordinaire, peut avoir une incidence sur leur comportement. Leur réaction est imprévisible, une fugue, des bagarres et d’autres dégâts peuvent avoir lieu sans que personne ne s’y attende. Présence d’un autre animal, bruit assourdissant, peur d’une situation ou d’une personne et odeur dérangeante peuvent perturber l’animal qui risque de prendre la fuite. Au vu de ces faits, un chien doit être tenu en laisse pendant les sorties. Qu’il soit bien docile ou non, peu importe son caractère, l’animal peut agir sous l’impulsion lorsqu’il fait face à une situation inhabituelle.

Par ailleurs, le maître n’a aucunement la mainmise sur l’environnement extérieur, raison pour laquelle sa mise en laisse est impérative pour éviter de le perdre. Cette bride doit être à la fois confortable pour l’animal et bien robuste. Le propriétaire doit vérifier la solidité de la laisse puisque cet accessoire doit être à même de supporter ses petits bonds, ses contorsions et ses mouvements brusques. Les modèles pratiques et fiables, en cuir ou en nylon, sont les plus indiqués pour les chiens adultes ou à fort tempérament.

4. Sécuriser la propriété

En jouant à l’extérieur, les animaux peuvent arriver à s’introduire dans des espaces restreints, surtout les petits chiens. Les propriétaires doivent vérifier l’état de leurs clôtures pour empêcher l’animal de s’aventurer dehors. En cas de défaillance, des réparations s’imposent pour bien sécuriser la résidence. Dans certains cas, les jeunes chiens qui vivent dans une niche placée dans le jardin sont volés. Aussi bien pour sa sécurité et celle de sa famille, que pour constater la disparition des animaux installés à l’extérieur, le maître doit mettre une caméra de surveillance et une alarme.

5. Donner beaucoup d’affection à l’animal

Les gestes affectueux démontrant l’amour sont souvent plus efficaces que les ordres donnés en élevant la voix. Le maître doit faire sentir à l’animal qu’il l’aime dans ses différentes actions. De cette façon, le chien s’attache facilement à son propriétaire, l’écoute et lui obéit. Avec cette attitude, l’animal ne risque pas de fuguer.