Lors d’un accident de la route, le recours à un avocat peut s’avérer d’une grande utilité. Vous devez donc faire appel à un professionnel du droit routier afin de faire valoir vos droits et éviter des certaines complications juridiques. Dans cet article, vous trouverez 5 situations dans lesquelles vous avez tout à gagner à faire appel à un avocat.

Situation n°1 : sur les lieux de l’accident de la route

A la suite d’un accident grave, il faut prévenir les secours et exécuter les gestes obligatoires de mise en sécurité. L’étape suivante consiste à appeler un avocat spécialisé dans le droit des victimes et de lui demander conseil. Il vous indiquera alors les démarches à suivre sur le lieu de l’accident. Vous êtes, en effet, tenu de relever les preuves liées à l’accident et qui permettent de déterminer le vrai responsable. L’avocat vous demandera aussi de prendre les coordonnées des témoins qui sont présents à cet endroit. Pensez également à prendre des photos des lieux de l’accident, des dégâts engendrés et des véhicules impliqués. N’oubliez pas de photographier les panneaux de signalisation qui n’ont pas été respectés par les conducteurs touchés par l’accident. Votre avocat vous encouragera, par la suite, à passer un appel téléphonique pour prévenir la police qui se rendra sur place pour effectuer des contrôles de stupéfiants et d’alcoolémie. L’étape ultime consiste à remplir le constat qui vous sera utile pour la procédure ultérieure.

Situation n°2 : un accident sans constat le jour J

Supposons qu’un conducteur de moto a été percuté par un autre véhicule au moment où il était immobile à l’arrêt au feu rouge. Le motard est éjecté, ce qui a engendré chez lui des dommages corporels. Lorsque les secours sont arrivés, ils ont conduit le conducteur de la moto aux urgences, ce qui a rendu la réalisation d’un constat impossible. Dans ce cas, si le motard ne parvient pas à joindre le conducteur responsable de l’accident, il ne peut pas lancer une procédure à l’amiable. Il est donc dans l’obligation de faire appel à un avocat pour obtenir une indemnisation du préjudice corporel. Ce professionnel saura quelles démarches effectuer pour faire valoir vos droits et vous obtenir réparation du préjudice corporel. Il pourra récupérer les coordonnées du responsable de l’accident auprès des services de police. A ce moment-là, il va tenter négocier avec l’assureur.

Situation n°3 : contester des propositions d’indemnisation trop basses

Lors d’un accident de la route, votre assurance est dans l’obligation de vous proposer une offre d’indemnisation. L’assureur doit transmettre cette offre dans les 3 mois qui suivent la déclaration de l’accident. Généralement, les assureurs effectuent des négociations entre eux suite auxquelles ils contactent la victime pour lui soumettre une offre d’indemnisation. Car ils ont souvent des accords régissant les règles prévues pour les démarches d’indemnisation. Si la victime et le responsable de l’accident ont la même assurance, une sous-évaluation de la proposition est le scénario le plus probable. Plus encore, même si vous êtes la victime, l’offre demeure sous-évaluée. Un avocat spécialisé dans l’indemnisation des victimes peut, dans ce cas, contacter les assurances pour contester la première offre. Il demandera, par la suite, une réévaluation du prix de la voiture pour vous obtenir un meilleur dédommagement.

Situation n°4 : la prise en charge des préjudices physiques

Le préjudice physique est une expression qui désigne les atteintes corporelles et morales provoquées par l’accident. Il désigne les traumatismes physiques comme les fractures, les blessures et les états de choc psychologique. Les dommages sont évalués par le biais d’une expertise médicale. Celle-ci ne peut avoir une valeur officielle que lorsqu’elle est consolidée par une évaluation définitive. Part intégrante des lois régissant la sécurité routière, les dédommagements incluent les frais d’hospitalisation et ceux des soins médicaux. L’évaluation de ce préjudice doit apparaitre dans l’offre d’indemnisation fournie par l’assureur. L’avocat doit alors négocier ou contester la proposition obtenue.

Situation n°5 : la demande d’indemnisation en cas de handicap

Un avocat spécialisé doit intervenir pendant les accidents de la route, plus précisément en cas d’accident corporel ayant engendré une situation de handicap. Il a pour rôle de vous proposer un accompagnement sur-mesure pour mener les démarches requises et obtenir réparation. En sa qualité d’expert de la défense des victimes, il est tenu d’obtenir au conducteur une indemnisation permettant de couvrir les frais nécessaires pour adapter son logement et se procurer des équipements devenus essentiels pour sa nouvelle vie. Ce type de procédure est assez laborieux et nécessite un professionnel hautement qualifié.