De nombreuses personnes choisissent de combiner travail et études : les étudiants universitaires qui doivent financer leurs cours, les professionnels qui décident de faire un master ou simplement d’investir dans une formation complémentaire pour s’adapter aux exigences du marché du travail. Au Portugal, selon une enquête menée par la Direction générale de l’éducation et des statistiques scientifiques, 6,8 jeunes interrogés ont relevé ce double défi qui exige beaucoup de responsabilité et de dévouement.

Quels que soient le type et l’horaire de travail, combiner vie académique et vie professionnelle n’est pas une tâche facile, car étudier ne se limite pas à assister aux cours, mais demande aussi beaucoup de temps pour étudier, lire, écrire et répondre aux demandes académiques. Si vous envisagez de combiner travail et études, ou si vous le faites déjà, il est essentiel de suivre une série de directives et de conseils pour gérer au mieux cette situation.

Organisation et planification des objectifs 

Avant de combiner travail et études, et même pendant le processus, vous devez avoir une bonne organisation. La réalisation d’un journal intime est aussi simple qu’efficace. Si vous planifiez et organisez vos tâches quotidiennes une semaine ou des jours à l’avance, vous comprendrez que vos tâches constituent une routine et vous verrez vos réalisations se refléter au fil des jours. Ces derniers vous aideront à réaliser vos objectifs, car vous vous rendrez compte que vous pouvez les atteindre.

Fixer des objectifs réalistes 

Si votre ambition va plus loin qu’elle ne le devrait et que vous vous fixez des objectifs irréalistes, vous finirez par échouer, mettre de côté vos objectifs et ouvrir la porte à la frustration et au désespoir. Vous devez vous concentrer sur la réalisation de vos objectifs académiques, en avançant un peu chaque jour. Même si vous avez l’impression de ne pas en faire assez, chaque effort compte et le fait de réaliser vos petits objectifs quotidiens ou hebdomadaires de manière cohérente vous apporte une satisfaction à court terme.

Combattre le stress

Les personnes qui étudient et travaillent en même temps ont l’impression qu’il leur manque des heures dans la journée. Combiner les horaires et avoir l’impression de ne pas avoir le temps de tout faire peut conduire à des situations stressantes. Le stress est une réponse naturelle de notre organisme à des situations de vie compliquées et difficiles et peut entraîner une détérioration physique et mentale ainsi qu’un épuisement. La Faculdade de Ciências Médicas da Universidade Nova a réalisé une étude sur la santé mentale pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a révélé que 2,3 % de la population portugaise souffre de stress post-traumatique et que 16,5 % souffre de troubles anxieux. Même si vous avez l’impression de ne pas avoir le temps de faire du sport, l’exercice physique est un élément crucial pour mettre fin au stress. Organisez-vous pour pratiquer un minimum de 150 à 300 minutes d’activité physique modérée par semaine, comme le recommande l’OMS. La libération d’endorphines grâce à l’exercice vous donnera un sentiment de relaxation et de bonheur qui vous permettra d’évacuer le stress et vous aidera à aller de l’avant.

Soigner la stabilité émotionnelle 

Vous pensez probablement que vous devez donner la priorité à vos obligations universitaires et professionnelles. Cependant, vous devez prendre le temps de vous trouver. La méditation, par exemple, améliore notre stabilité émotionnelle et notre humeur et peut réduire le stress et l’anxiété. La socialisation et la création de liens avec vos amis et votre famille vous permettront de vous “déconnecter” et d’améliorer votre estime de soi pour l’avenir.

Durée de sommeil recommandée

Pour être en mesure d’accomplir toutes vos tâches quotidiennes, il est essentiel de bien se reposer. Un manque de sommeil affecte directement vos performances et votre santé physique et mentale. L’Académie américaine de médecine du sommeil et la Société de recherche sur le sommeil recommandent 7 à 9 heures de sommeil aux adultes âgés de 18 à 64 ans pour une vie saine et un meilleur fonctionnement du cerveau.