La différence entre extrait kbis et extrait du registre spécial des agents commerciaux ?

extrait kbis

Publié le : 30 août 20226 mins de lecture

Sur le plan administratif, la création d’une entreprise peut s’avérer très complexe pour les non-initiés. Il est notamment assez difficile de déterminer son secteur d’activité avec précision comme par exemple faire la différence entre extrait Kbis et extrait du registre spécial des agents commerciaux. Malgré le côté alambiqué de ces deux termes, vous allez voir qu’ils définissent chacun des professions bien distinctes qu’il est aisé de reconnaître.

Commerçant et agent commercial : des métiers complémentaires

L’extrait Kbis, qu’il est possible de se procurer sur un site spécialisé comme docubiz.fr est exclusivement réservé aux entreprises commerciales. Ainsi, si vous vendez des produits, et ce quelle que soit leur nature, c’est ce titre qu’il vous faut demander pour prouver l’existence et l’identité de votre société. L’extrait du Registre Spécial des Agents Commerciaux, comme son nom l’indique, est uniquement dédié aux agents commerciaux. Un agent commercial, ou simplement commercial dans le langage courant, est un intermédiaire qui fait la promotion d’un catalogue de produits qui ne lui appartiennent pas. Il se contente de mettre en relation un acheteur et un vendeur, son rôle est de faire le lien entre les deux parties. Il touche généralement un salaire fixe ainsi que des commissions pour chaque transaction réalisée.

Comment obtenir un extrait auprès du greffe du tribunal de commerce ?

Les commerçants et les agents commerciaux dépendent de la même institution, le tribunal de commerce, mais sont répertoriés dans des dossiers différents. Les commerçants sont inscrits sur le RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) tandis que les agents commerciaux se trouvent sur le RSAC (Registre Spécial des Agents Commerciaux). La demande d’un extrait RSAC ou d’un extrait Kbis en ligne est donc à adresser au greffe du tribunal de commerce. Grâce à l’émergence de services dématérialisés comme docubiz.fr ou Infogreffe, la démarche se fait en quelques clics. Vous pouvez également vous déplacer directement sur place si vous préférez recevoir le document en main propre. Des tribunaux de commerce sont présents dans l’ensemble des grandes villes françaises. Ils sont au nombre de 142, si l’on prend en compte la métropole et les DROM-COM.

Qui peut faire la demande ?

Toute personne physique ou morale est en mesure de demander un extrait au greffe du tribunal de commerce dont dépend l’entreprise qu’elle souhaite analyser. Ce type d’extraits contiennent des informations générales sur l’identité des sociétés ou des professionnels indépendants comme leur nom, leur numéro SIRET ainsi que leur adresse. Ces renseignements sont publics et permettent d’en savoir un peu plus sur d’éventuels futurs partenaires d’affaire. Ils servent également aux chefs d’entreprise à prouver leur existence légale ou à ouvrir un compte professionnel dans une banque. Cette transparence est salutaire pour éviter les arnaques ou les vices cachés. Il est en effet très important de s’assurer de l’officialité d’un interlocuteur avant de conclure le moindre contrat avec lui, surtout lorsque de grosses sommes d’argent sont en jeu.

Combien ça coûte ?

La demande d’un extrait faite par un commerçant pour sa propre entreprise est totalement gratuite. L’État a récemment mis en place un site à cet effet intitulé « monidenum.fr ». Il suffit de s’inscrire sur cette plateforme et de se rendre sur la rubrique appropriée pour télécharger le document en question. Pour les personnes extérieures, cette action est payante. Le montant est cependant très faible (moins de dix euros) que vous décidiez de passer par Infogreffe ou par Docubiz, qui dispose d’une formule premium particulièrement intéressante si vous avez besoin de vous procurer plusieurs extraits dans l’année. Enfin, concernant les agents commerciaux, il faudra passer à la caisse dans tous les cas même si là encore, la facture reste dérisoire.

Créer son entreprise : une aventure accessible à tous

Depuis l’arrivée d’Internet, se lancer dans la création d’entreprise ne représente aucune difficulté particulière. La plupart des formulaires nécessaires à l’inscription se complètent en ligne et des notices explicatives détaillées sont aisément consultables par l’entrepreneur en herbe. En fonction du projet et du profil du créateur, il peut également être pertinent de suivre une formation pour se perfectionner et acquérir certains talents complémentaires. Quoi qu’il en soit, créer sa boîte est un challenge excitant à relever. Vous avez de grandes chances de vous épanouir dans cette voie, en particulier si vous choisissez un domaine qui vous passionne. Malgré les quelques lourdeurs administratives pointées dans cet article, il vous suffira de quelques mois d’expérience pour évoluer dans cet univers comme un poisson dans l’eau. N’hésitez pas à franchir le pas dans le cas où le salariat vous pèse ou bien si vos recherches d’emploi demeurent infructueuses.


Plan du site