Comme leur nom l’indique, les bruleurs de graisses sont conçus pour faire fondre le tissu adipeux stockée dans l’organisme. Si certains sportifs les ont adoptés et sont convaincus de leur efficacité, le sujet continue à susciter quelques interrogations. Dans cet article, nous allons voir ensemble les 5 questions les plus posées sur ce complément alimentaire au succès grandissant.

Question n°1 : Faut-il une alimentation spécifique pour constater de vrais résultats ?

Les brûleurs de graisse, également appelés burners, font partie des compléments alimentaires les plus répandus avec une efficacité prouvée pour la perte de poids et l’oxydation du gras stockée. Néanmoins, il ne s’agit pas d’une potion magique qui vous fera ressembler à votre idole du jour au lendemain. Si vous souhaitez éliminer quelques kilos superflus en une semaine en ingurgitant ces gélules, votre objectif « Summer Body » ne risque pas de se réaliser. Pour tirer le meilleur profit possible de cette substance, vous devez bel et bien manger sain et équilibré. Un régime hypocalorique est alors vivement recommandé. Créez un déficit de calories pour permettre à votre organisme de puiser de l’énergie dans le stock de gras. Le burner sert de renfort pour le corps qui éliminera plus vite le stockage en question. Optez alors pour un programme diététique qui vous conduira progressivement vers vos objectifs physiques.

Question n°2 : Dois-je me restreindre un dosage précis ?

Les brûleurs de graisse thermogéniques contiennent de la caféine. Cette substance est connue pour ses effets énergisants et pour l’euphorie qu’elle provoque chez ses consommateurs, un effet qui se dissipe au fil des jours. Comme pour tous les nutriments avec un pouvoir addictif, l’organisme finit pas s’y habituer, ce qui vous poussera en en prendre davantage pour éprouver les mêmes effets. Seulement voilà, les brûleurs de graisse , qui sont composés de caféine, vous permettent de rester éveillé et concentré sans risquer de prendre des doses néfastes pour votre santé. Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège de la surenchère. Ce n’est pas en consommant plus de ce complément alimentaire que vous allez perdrez du poids plus rapidement. Non seulement, la perte de poids ne sera pas accélérée mais vous risquez aussi de ressentir des effets secondaires fort désagréables comme des étourdissements, une irritabilité et des nausées.

Question n°3 : Quelles sont les résultats à espérer si on pratique aussi une activité physique ?

Tout comme l’alimentation équilibrée, le sport booste le métabolisme. Il va sans dire qu’en intégrant les brûleurs de graisse dans vos habitudes de consommation, vous aurez de meilleurs résultats si vous pratiquez la musculation par exemple. Ne vous étonnez pas si les brûleurs de graisse n’ont eu aucun effet sur vos stocks de gras alors que vous passez vos journées dans votre canapé ou assis devant un écran d’ordinateur. Votre activité musculaire sera plus soutenue et la sensation de fatigue de moins en moins notable. Il est clair que la sédentarité est le pire ennemi d’une silhouette de rêve. Peu importe votre alimentation et les compléments miracles que vous prenez, vous ne parviendrez pas à booster votre forme et à atteindre des résultats physiques et esthétiques palpables. Le burner va certes éliminer un peu de poids, mais le nombre de calories brulées, avec une activité sportive, seront nettement plus élevé.

Question n°4 : Puis-je prendre des brûleurs de graisse sur le long terme ?

Aussi bénéfiques soient-ils, les aliments contenus dans les brûleurs de graisse peuvent poser problème avec une consommation durable. Cela signifie que vous devez faire des cures et vous octroyer des pauses afin de permettre à votre organisme de se reposer. Un temps d’arrêt est nécessaire pour empêcher la saturation des récepteurs de caféine et conserver la sensation d’énergie que ce produit suscite. Par exemple, vous pouvez prendre vos burners tout au long de la semaine et faire une pause le week-end. Ce n’est pas en vous arrêtant pendant 2 jours que vous allez reprendre les calories perdues pendant la cure. Après 8 semaines consécutives, faites une pause plus longue d’un mois.

Question n°5 : Y’a-t-il des risques pour la santé ?

Cette question revient souvent surtout pour les sujets qui souhaitent avoir une hygiène de vie très saine. Et la réponse est simple : si vous en prenez trop sans vous autoriser des pauses, ce n’est pas la meilleure initiative à prendre en termes de santé. En revanche, si vous vous montrez raisonnable, il n’y aura que des avantages et un état d’être que vous n’auriez pas ressenti auparavant.